TRIOSTEUM PINNATIFIDUM x HIMALAYANUM

TRIOSTEUM PINNATIFIDUM x HIMALAYANUM

Qui pourrait dire, en les regardant, que ces plantes appartiennent à la même famille que les chèvrefeuilles ? Leurs fleurs n'y ressemblent pas et ce sont des plantes herbacées qui disparaissent en hiver. Ce genre ne comporte pas beaucoup d'espèces. Si leurs fleurs sont originales, elles ne sont pas voyantes. Je préfère les planter pour leurs feuillages décoratifs et leurs belles fructifications automnales, rouges, orange ou blanches. Ce sont des plantes de taille moyenne, entre 30 et 60 cm de haut selon les espèces. Leur «rareté» en culture n'est pas justifiée car ces plantes se cultivent très bien et ne demandent pas de soins si ce n'est tailler les tiges à ras du sol en début d'hiver quand elles sont sèches. L'espèce la plus haute nécessite tout de même un tuteurage en été. Elles demandent une bonne terre de jardin pas trop sèche à mi-ombre. On les plantera en compagnie d'hostas, fougères, Coptis, Chelonopsis, Tricyrtis, Thalictrum...

Triosteum himalayanum a des tiges dressées portant des feuilles gaufrées, se rejoignant à la base et entourant la tige. Ses fleurs apparaissent en juin et sont jaunâtres à l’extérieur et brunâtres à l’intérieur. Elles sont suivies de gros fruits rouges décoratifs qui persistent tout l’automne. La plante atteint environ 30/40 cm de haut. z6

Triosteum pinnatifidum est mon espèce préférée car elle forme une belle touffe compacte de 20/30 cm de haut portant de grandes feuilles découpées et des bouquets de petites fleurs blanches au bout des tiges en fin de printemps. Elles sont suivies de gros fruits blanc pur en été et début d'automne. z6

L'hybride proposé porte des caractères intermédiaires aux deux espèces citées ci-dessus et des feuilles arrondies légèrement échancrées.Ses fruits sont rouges comme ceux de T.himalayanum.

En cours de production


8 autres produits dans la même catégorie :