TRILLIUM KURABAYASHII

TRILLIUM KURABAYASHII

De la même famille que les Paris vus précédemment, les Trillium sont des plantes également graphiques et étranges. L'intérêt des Trillium est double : les floraisons très colorées et les feuillages souvent maculés. Chaque tige porte 3 feuilles en verticille, surmontées par la fleur. Ce sont des plantes relativement petites, bien souvent entre 10 et 50 cm de haut. Elles sont indispensables dans un massif ou une rocaille d'ombre. Pour les garder plusieurs années, il faut leur donner un sol frais qui ne sèche pas trop, humifère et bien drainé, en hiver surtout. Le choix est important entre les différentes espèces et les cultivars. Elles résistent aux hivers froids même sans paillage au sol. Les floraisons sont en général assez précoces au printemps et je conseille donc de les mélanger avec d'autres plantes plus tardives. On les placera plutôt sur le devant des massifs en compagnie de Roscoea, ophiopogons, saxifrages, Rubus nains, parisettes, Disporopsis, Podophyllum, asarets...

Trillium kurabayashii a de grandes feuilles tachetées. Ses fleurs ont de longs pétales pourpre foncé. Je suis toujours étonné de voir cette plante pointer le bout de ses feuilles dès le mois de janvier. Et malgré les grands froids, cela ne les empêchent pas de finir de sortir en mars. Une espèce belle et facile qui peut former des touffes de 50 cm de haut par autant de large. z6. Plants issus de divisions.

En cours de production


8 autres produits dans la même catégorie :