CAMELLIA SINENSIS - le théier

CAMELLIA SINENSIS - le théier

Savez-vous que le théier est un camélia ? Dans les jardins, on retrouve principalement les grosses fleurs du camélia du Japon. Il existe une large palette d'espèces dont la rusticité est très variable. Il faudra donc bien choisir sa plante en fonction de son jardin. Tous les camélias gardent leurs feuillages en hiver. Souvent classés dans les plantes de terre de bruyère, les camélias supportent en fait une gamme bien plus large de sols. Toutes bonnes terres de jardin conviendront hormis celles très sèches et trop lourdes.

Camellia sinensis est le théier. Même si on ne va pas en faire une production, je trouve que c'est amusant de pouvoir cultiver un théier dans son jardin. D'autant que c'est un arbuste très ornemental. C'est un petit arbuste qui ne dépassera guère 1 mètre de haut et qui déploie ses fleurs blanches en fin d'automne et début d'hiver. Ses fleurs ne sont pas les plus grosses du genre et on le dit peu rustique (z8). Cependant, mes plants ont déjà passé des hivers à -15°C sans problème. On l'évitera tout de même dans les régions très froides et on lui réservera un emplacement bien abrité des vents, à l'ombre ou mi-ombre, dans un sol bien humifère.

Le théier fleurit donc à une période intéressante car en novembre-décembre, il n'y a pas beaucoup de fleurs dans nos jardins. Étant de plus de taille modeste, et se prêtant bien à la taille si besoin, je trouve qu'une place près de la maison d'où on peut admirer sa floraison tout en restant au chaud est l'idéal. Mais il trouvera également sa place en sous-bois, dans les massifs frais et ombragés d'arbustes ou de plantes vivaces, voire en rocaille d'ombre. On pourra aussi le placer au soleil mais uniquement dans les régions où celui-ci n'est pas trop brûlant en été. Son feuillage est d'un joli vert brillant et finement dentelé.

On trouve beaucoup d'informations sur la culture du thé sur Internet. On peut lire que le théier peut être cultivé en intérieur mais je le déconseille, ce n'est pas une plante « d'appartement ». On peut aussi lire qu'il lui faut le plein soleil, une bonne chaleur et une abondante irrigation toute l'année. Si cela correspond aux conditions de la culture du thé en Asie (pour un rendement maximum), on voit beaucoup de sujets naturalisés dans les sous-bois des montagnes. Et j'ai des plants en place depuis 15 ans en région lyonnaise qui ne correspond pas vraiment au climat de Darjeeling ! A l'état naturel* on le trouve dans les forêts et les fourrés.

* Étant largement cultivé depuis des siècles, il est très difficile d'estimer la répartition naturelle du théier. Les plantes « sauvages » que l'on trouve au Japon sont des sujets naturalisés, échappés des cultures. Sa répartition actuelle se trouve en Chine (provinces de Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hainan, Henan, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Shaanxi, Sichuan, Yunnan et Zhejiang), à Taiwan, dans le sud-est du Tibet, au Japon, dans le nord-est de l'Inde, dans le sud de la Corée, au Laos, en Birmanie, en Thaïlande et au Vietnam. Des graines collectées sur des sujets en montagne au Japon ou en Chine donneront des plantes plus résistantes au froid que des graines collectées sur des plants au Vietnam. En Chine, on le trouve jusqu'à 2200 m d'altitude, soit un climat tempéré.

Les japonais cultivent le théier comme arbrisseau d'ornement et ils ont sélectionné plusieurs variétés.

Plants vendus en touffes de 20/30 cm.

En cours de production


8 autres produits dans la même catégorie :